Le sprint au flétan

À chaque été, entre la saison de pêche au homard et celle du hareng, une soixantaine d’équipages s’embarquent dans une véritable course contre la montre afin d’attraper un poisson de fond très convoité : le flétan. Dans le documentaire Le sprint au flétan nous suivons quatre équipages qui, en seulement dix heures, équipés de palangres, tenteront d’attraper un maximum de poissons.

Dans cette pêche où l’on doit combiner chance et expérience, les meilleurs reviendront avec des revenus pouvant aller jusqu’à 25 000 dollars tandis que d’autres n’attraperont pas de poissons et devront essuyer des pertes.

Le documentaire « Chercheurs d’or yukonnais » explore le quotidien des mineurs d’or au Yukon. En se faisant embaucher dans des mines de la région de Dawson, le Yukonnais Simon D’Amours en apprend plus sur ce métier si singulier et part à la rencontre de chercheurs d’or d’exception.

Au cours des premières semaines, Simon apprend à miner avec un expert dans le domaine : Bernard Gagnon (Bernie). Du haut de ses 75 ans, Bernie est connu pour son ingéniosité et possède un outil révolutionnaire qui détecte les filons d’or sous les sols. Afin d’en apprendre davantage sur les techniques de recherche, Simon se rend également au milieu des bois avec Claude Audet et Corwin Guimond (Cor) pour analyser un terrain en utilisant la technique de « shaft », c’est-à-dire en creusant des trous dans le sol.

Claude, 57 ans, en est à son quatrième shaft, mais il n’a encore jamais trouvé d’or. Par contre, il espère bien y arriver sur ce nouvel emplacement qui semble très prometteur.

Cor, 66 ans, trappe dans les bois du Yukon depuis plus de 40 ans. Quand il ne trappe pas, il marque des terrains pour des mineurs ou fait des shafts avec ses amis, comme Claude Audet.

Simon tente de percer le mythe des mineurs, de comprendre ce qui les motive à poursuivre une vie si dure. Est-ce uniquement l’appât du gain ou y a-t-il autre chose qui les pousse à passer autant d’heures à travailler dans les bois, parfois jusqu’à épuisement, loin de leur famille et des commodités de la ville ?

À la fin du voyage, Simon n’aura peut-être pas trouvé une nouvelle vocation, mais il aura tracé un portrait des chercheurs d’or d’aujourd’hui.

Skills Compétences Canada est une vidéo corporative sur un organisme national sans but lucratif qui vise à promouvoir activement auprès des jeunes Canadiens et Canadiennes les perspectives de carrière qu’offrent les métiers spécialisés.

In the Kicking Horse Canyon the Trans-Canada Highway traverses the Kicking Horse River over the new Park Bridge as it travels between Yoho National Park to Golden, British Columbia.

Pour ces travailleurs francophones, l’Alberta c’est l’Eldorado canadien. Leur enrichissement économique, souvent accompagné d’une croissance en nouvelles expériences, entraîne quand même des coûts sociaux alors que les liens familiaux et communautaires quotidiens sont désormais à la baisse. Pour l’opérateur de pelle mécanique, la peintre, le joueur de football, le chauffeur de taxi, l’apiculteur, la tisserande ou le gendarme, le dénominateur commun demeure l’importance du maintien stable de sa langue et de sa culture.

 

Épisodes complets :

http://franco-faune.radio-canada.ca/

Cette série magazine aurait pu également s’appeler «Les défricheurs». En effet, l’objectif de Circuit PME est de faire découvrir des entreprises de petites tailles en région qui visent gros. Dans chacun des épisodes, Circuit PME dresse le portrait de dirigeants de PME qui se distingue dans la nouvelle économie par leurs technologies d’avant-garde ou leurs projets innovateurs. Ils ou elles, témoignent de leur volonté farouche de demeurer dans leur coin de pays et d’apporter leur contribution à la diversité économique de leur région.

Dans le monde de néons, de marchandises et de slogans accrocheurs d’un centre commercial de quartier se cachent les histoires fabuleuses de gens qui semblent sans histoires. Dans le mall, coproduction avec l’ONF, Les « habitants » du centre commercial Bonnie Doon, à Edmonton, nous invitent à les suivre dans cet univers qui remplace de nos jours la vie de quartier, les relations de voisinage et le perron de l’église.

 

Phoques – Le film  porte sur une question qui, même après 40 ans, soulève l’attention des médias partout dans le monde et situe invariablement le Canada dans le rôle de vilain, parmi les nations civilisées. La chasse aux phoques a fait l’objet d’une lutte acharnée de groupes animalistes depuis les années 1960 et leurs arguments ont trouvé écho chez de nombreuses vedettes, depuis Brigitte Bardot jusqu’à Paul McCartney.

Pour la première fois depuis le début de cette controverse, les chasseurs de phoques des Îles de la Madeleine se livrent à la caméra. Leurs propos soulèvent de nombreuses interrogations sur l’environnement, aussi bien que des considérations politiques, économiques ou morales. Outre ces principaux intervenants, plusieurs experts, dont certains de renommée internationale, ajoutent leurs perspectives, connaissances et réflexions sur le sujet.


Sous le toit du monde évoque l’impact, sur les peuples autochtones, de la ruée vers les minerais du sous-sol du Nord du pays.

Nous nous donnons bonne conscience en donnant nos vêtements usagés à des organismes de charité. Abloni: l’export de la surconsommation démontre l’impact négatif de l’exportation de ces vêtements sur les populations de certains pays d’Afrique et leur industrie textile. L’industrie de la friperie, l’art d’exporter un problème d’enfouissement de déchets lié à la surconsommation de produits textiles.