Pêches des bayous

Les Acadiens qui ont migrés dans les bayous louisianais au 18e siècle ont dû survivre dans cet univers hostile grâce à la chasse et à la pêche. De nos jours, plusieurs de ces descendants acadiens métissés que l’on appelle les Cadiens, vivent de ces pêches traditionnelles. Pêches des bayous va à la rencontre de ces pêcheurs louisianais afin de mieux comprendre les défis, les enjeux,les risques et les aspects techniques de pêche des écrevisses, des crevettes, des huîtres, du crabe, de la grenouille, du poisson-chat, de la tortue et de l’alligator.

La série Le Choc des Bolides suit les péripéties de six pilotes de derby de démolition au cours d’une saison.  Ces gladiateurs des temps modernes sont Steve Bégin, le bad boy, Gaétan Faubert, le vétéran , Jean-François Santerre, le cow-boy , David Gravelle, le mécano , André Lapensée, le bon gars et Geneviève Goulet, la fille. Dans un derby de démolition, tous les coups sont permis. Enfin presque. Des arbitres, des pompiers, et une armée de bénévoles veille au bon déroulement de cette grand-messe. Bien sûr, il y a des réglements à suivre mais plus il y a de la casse, plus le public en redemande. Qui décrochera le titre de meilleur pilote de derby de l’Est Ontarien?

Vidéo corporative pour le Centre des Jeux du Canada à Whitehorse (Yukon), qui n’a pas son pareil dans le Nord. Le complexe multisports abrite deux patinoires de compétition un terrain de soccer intérieur couvert de gazon artificiel, un flexihall, une piscine, une piste de course, un centre de conditionnement physique et des salles de réunions.

On joue au hockey par simple plaisir, et pour les liens d’amitié uniques qui se tissent entre coéquipiers partageant le même banc et le même vestiaire. Selon des penseurs du domaine sportif, le hockey amateur a un indéniable effet de ralliement dans les collectivités et contribue à préparer l’individu à la vie en société! « Histoire de Hockey » dresse le portrait de jeunes joueurs et joueuses, de parents et d’entraîneurs dont la petite histoire illustre cet apport à la communauté. La série présente cinq histoires de dévouement et de travail d’équipe, cinq facettes du rôle de ciment social que tient le hockey dans la communauté. Ces épisodes sont Un tournoi sur la banquise tourné dans la petite communauté inuite de Kanjiqsualujjuak, Ensemble vers Hockeyville à Stanstead, Le hockey pour tous à Aylmer, Profession: parent de hockeyeuses à Gloucester et Le parcours d’une recrue avec le franco-ontarien Eric Gudbranson.

À travers la vie passionnante de personnages-clés du monde de l’alpinisme canadien et en retraçant les pas du Club alpin du Canada, L’ »Ivresse des sommets » raconte la petite et la grande histoire de l’attachement indéfectible que les Canadiens vouent à leurs montagnes. Ce sont des histoires de courage, de ténacité et d’audace, mais aussi des histoires de passion, de vision et d’ivresse.


Durelle est un documentaire, cooproduit avec l’ONF, sur une légende de la boxe, Yvon Durelle, soixante-douze ans. Atteint du « punch drunk », il vit modestement à Baie-Ste-Anne, Nouveau-Brunswick. Thérèse, sa femme, au cœur de toutes les tempêtes que le couple a vécues, l’accompagne toujours.

Vu cette cruelle maladie qui atteint de nombreux boxeurs, Thérèse traduit en mots les pensées de son mari, ce héros dans la défaite qui, en 1958, a failli knockouter Archie Moore, le champion mondial. De la matière à fleur de peau que la réalisatrice nous propose d’explorer avec un nouveau regard.

 

Elles s’appellent Mary Spencer, Mandy Bujold et Sandra Bizier et chacune, dans sa catégorie, est le meilleur espoir canadien en boxe féminine pour les Jeux Olympiques de Londres en juillet 2012.

L’académie du soccer, c’est 26 vignettes sur le soccer pour TFO

 

Jeux, c’est 26 vignettes sur le jeux

 

Dans Les bons, les méchants et la bicyclette, nous explorons la culture du cyclisme à Toronto, les revendications des automobilistes, les opinions et sentiments des citadins et des banlieusards et réfléchissons sur la meilleure manière de partager la rue. Nous comparons ensuite Toronto avec Montréal, qui remporte bien des palmes sur le plan de l’intégration autos-cycles-piétons.