Far West Productions Inc.

UNE IMAGE EFFICACE vaut beaucoup plus que mille mots, et c’est cette quête qui anime les productions Far West. L’image qui frappe est notre monnaie d’échange, celle grâce à laquelle nous créons, racontons, comprenons et partageons vos histoires.

FAR WEST est une maison de production bilingue inspirée par la richesse de ses rencontres, la beauté du quotidien, la sensibilité humaine. Far West, c’est une équipe qui compte plus de 15 ans d’expérience dans le domaine des communications et qui a laissé sa marque sur de nombreuses réalisations. C’est l’alliance de Benoit Pellerin, Corey Loranger et Jessica L’Heureux, trois réputés professionnels des communications. C’est la rigueur éclatée, la précision créative, la minutie exaltée. Far West peut donner une voix à votre projet.

Ça Tourne Productions a été fondée en 1996 par Renée Blanchar, scénariste/réalisatrice et Didier Maigret, directeur de la photographie/réalisateur. Le siège social de la compagnie est situé à Caraquet dans la Péninsule acadienne au Nouveau-Brunswick. À partir de 2004, après quelques incursions dans l’univers de la publicité et de la vidéo corporative, la compagnie s’oriente vers le documentaire d’auteur et touche également à la fiction. L’entreprise se donne comme mission de faire des films signifiants à la fois pour la région et pour le reste du monde. Entre 2006 et 2012, Didier Maigret prend les rênes de la compagnie, puisque Renée Blanchar se dédie entièrement à la télésérie BELLE-BAIE, dont elle est l’idéatrice, la scénariste principale et la réalisatrice. Cette coproduction, entre l’Acadie et le Québec, réunie Phare-Est Médias et Cirrus Communications (maintenant Attraction Images). L’aventure s’échelonne sur près de six ans. En 2012, au terme de la réalisation d’un documentaire sur le sculpteur André Lapointe, qu’il autoproduit avec Ça Tourne Productions, Didier Maigret cesse ses activités au sein de la compagnie. Renée Blanchar en demeure la Présidente. Entre 2012 et 2014, Ça Tourne Productions est en veille. Pendant ce temps, Renée Blanchar travaille au développement de plusieurs projets, dont une nouvelle télésérie et un long métrage documentaire LES HÉRITIERS DU CLUB qu’elle réalise avec l’Office national du film du Canada. C’est à travers ce projet qu’elle fait la rencontre de Maryse Chapdelaine, alors productrice au Studio Acadie de l’ONF. Pour l’une et l’autre, la production de ce film s’avère une belle aventure cinématographique. Leur désir commun de poursuivre cette nouvelle collaboration professionnelle se concrétise rapidement. En effet, après vingt- huit années de service à l’ONF, où elle a occupé plusieurs fonctions en lien avec la production, Maryse Chapdelaine quitte son poste fin mars 2015 pour continuer à œuvrer dans le domaine de la production, mais de façon indépendante. Elle rejoint Renée Blanchar à la barre de Ça Tourne Productions dès le mois d’avril.

Nous nous intéressons au cinéma, à la télévision et aux divers médias numériques. Nous privilégions la démarche d’auteur tant en fiction qu’en documentaire. Nous cherchons à bâtir une œuvre engagée, à la fois audacieuse et divertissante, qui se distingue par sa manière d’aborder les sujets et de les mettre en image. À moyen terme, nous avons l’intention de concentrer une partie de nos efforts à la production de long métrage fiction, un créneau très peu développé en dehors du Québec. Notre objectif est de produire des films à petits et moyens budgets dont les histoires sont ancrées dans la réalité d’ici. Nous voulons instaurer un climat de création permettant produire de la fiction engagée, naturaliste et libre.Nous souhaitons créer des oeuvres originales à partir de l’Acadie, en cherchant l’universalité dans chaque projet. Cela dit, si le sujet s’y prête et que cela s’avère le meilleur contexte de production, nous envisageons également la coproduction à l’échelle nationale ou internationale. Nous favorisons les échanges et les rencontres artistiques entre « l‘ici » et « l‘ailleurs ». Elles sont au cœur de notre démarche car c’est grâce à cette ouverture commune que nous nous sommes rencontrées. Renée Blanchar et Maryse Chapdelaine.

Le 4e mur est une boîte de production de contenu numérique bilingue basée à Halifax.

Le 4e mur se consacre au développement et à la production de projets cinématographiques et télévisuels (documentaire et fiction) qui mettent en évidence les histoires et les drames du Canada et de l’Acadie contemporaine.

Zazie Films Inc. est une compagnie de production francophone fondée en avril 2008 par le producteur, réalisateur et scénariste Dominic Desjardins et la productrice Rayne Zukerman. La compagnie a produit le premier long métrage franco-ontarien, le Divan du Monde en 2009.

Le film a été lancé en salle au Québec, et grâce à une stratégie de diffusion alternative en partenariat avec Téléfilm Canada, le film a été présenté aux quatre coins de la francophonie canadienne. Il continue à trouver un public avec Super Écran et Radio Canada. En 2012, Zazie Films a produit l’émission La Tournée des Cafés en Ontario diffusée sur les ondes de TFO. Elle produit également des projets médias numériques pour Radio Canada et TFO.

Étant parmi les rares compagnies de productions à Toronto qui produisent en français, Zazie Films développe actuellement des projets pour le web, la télévision et le cinéma. Avocate de formation, Rayne Zukerman travaille en tant que productrice Toronto depuis une décennie, en anglais comme en français. Elle a produit notamment la série médicale Remedy pour Global, ainsi que son accompagnement web, la série King pour Showcase, la série variété LA TOURNÉE DES CAFÉS pour TFO, le long métrage Le Divan du Monde, ainsi que plusieurs courts métrages.

Fondée à Moncton en 1988, Phare-Est Médias Inc. s’inscrit parmi les pionniers de l’industrie de cinéma et de la télévision en français à l’extérieur du Québec.

Parmi la centaine de tires à son crédit, plusieurs documentaires marquants ont obtenu une reconnaissance, tant au pays qu’à l’international, soit en rediffusion dure des chaines étrangères, soit comme sélection dans des festivals en Europe et ailleurs. En 2006, la production de la télésérie Belle-Baie, diffusée pendant quatre saisons sur 44 épisodes à Radio-Canada, marquait pour la compagnie une entrée remarquée dans l’univers de la fiction. Une deuxième télésérie, Le Clan, était notamment en sélection officielle au festival Séries Mania à Paris en 2015, avant même sa diffusion à Radio-Canada.