Ça Tourne Productions

Ça Tourne Productions a été fondée en 1996 par Renée Blanchar, scénariste/réalisatrice et Didier Maigret, directeur de la photographie/réalisateur. Le siège social de la compagnie est situé à Caraquet dans la Péninsule acadienne au Nouveau-Brunswick. À partir de 2004, après quelques incursions dans l’univers de la publicité et de la vidéo corporative, la compagnie s’oriente vers le documentaire d’auteur et touche également à la fiction. L’entreprise se donne comme mission de faire des films signifiants à la fois pour la région et pour le reste du monde. Entre 2006 et 2012, Didier Maigret prend les rênes de la compagnie, puisque Renée Blanchar se dédie entièrement à la télésérie BELLE-BAIE, dont elle est l’idéatrice, la scénariste principale et la réalisatrice. Cette coproduction, entre l’Acadie et le Québec, réunie Phare-Est Médias et Cirrus Communications (maintenant Attraction Images). L’aventure s’échelonne sur près de six ans. En 2012, au terme de la réalisation d’un documentaire sur le sculpteur André Lapointe, qu’il autoproduit avec Ça Tourne Productions, Didier Maigret cesse ses activités au sein de la compagnie. Renée Blanchar en demeure la Présidente. Entre 2012 et 2014, Ça Tourne Productions est en veille. Pendant ce temps, Renée Blanchar travaille au développement de plusieurs projets, dont une nouvelle télésérie et un long métrage documentaire LES HÉRITIERS DU CLUB qu’elle réalise avec l’Office national du film du Canada. C’est à travers ce projet qu’elle fait la rencontre de Maryse Chapdelaine, alors productrice au Studio Acadie de l’ONF. Pour l’une et l’autre, la production de ce film s’avère une belle aventure cinématographique. Leur désir commun de poursuivre cette nouvelle collaboration professionnelle se concrétise rapidement. En effet, après vingt- huit années de service à l’ONF, où elle a occupé plusieurs fonctions en lien avec la production, Maryse Chapdelaine quitte son poste fin mars 2015 pour continuer à œuvrer dans le domaine de la production, mais de façon indépendante. Elle rejoint Renée Blanchar à la barre de Ça Tourne Productions dès le mois d’avril.

Nous nous intéressons au cinéma, à la télévision et aux divers médias numériques. Nous privilégions la démarche d’auteur tant en fiction qu’en documentaire. Nous cherchons à bâtir une œuvre engagée, à la fois audacieuse et divertissante, qui se distingue par sa manière d’aborder les sujets et de les mettre en image. À moyen terme, nous avons l’intention de concentrer une partie de nos efforts à la production de long métrage fiction, un créneau très peu développé en dehors du Québec. Notre objectif est de produire des films à petits et moyens budgets dont les histoires sont ancrées dans la réalité d’ici. Nous voulons instaurer un climat de création permettant produire de la fiction engagée, naturaliste et libre.Nous souhaitons créer des oeuvres originales à partir de l’Acadie, en cherchant l’universalité dans chaque projet. Cela dit, si le sujet s’y prête et que cela s’avère le meilleur contexte de production, nous envisageons également la coproduction à l’échelle nationale ou internationale. Nous favorisons les échanges et les rencontres artistiques entre « l‘ici » et « l‘ailleurs ». Elles sont au cœur de notre démarche car c’est grâce à cette ouverture commune que nous nous sommes rencontrées. Renée Blanchar et Maryse Chapdelaine.

Productions du Milieu Inc. est une entreprise de production télévisuelle, cinématographique et en médias numériques fondée au Nouveau-Brunswick en septembre 2010.

Les deux premiers projets de PDM furent une série dramatique et une série de variétés. Par la suite, elle a développé et produit du documentaire unique, de la série documentaire et de la série jeunesse. Productions du milieu a également développé un projet de long métrage pendant plusieurs années sans résultat. Elle en développe présentement un autre. Fort d’une équipe de gestion hors pair, PDM continue de faire rayonner l’Acadie ailleurs au Canada et dans le monde par des productions captivantes et de qualité. Son objectif est de développer une industrie à l’image de la culture acadienne, simple et efficace.