Ivresse des sommets

À travers la vie passionnante de personnages-clés du monde de l’alpinisme canadien et en retraçant les pas du Club alpin du Canada, L’ »Ivresse des sommets » raconte la petite et la grande histoire de l’attachement indéfectible que les Canadiens vouent à leurs montagnes. Ce sont des histoires de courage, de ténacité et d’audace, mais aussi des histoires de passion, de vision et d’ivresse.


La série documentaire Agrofolie, produite au Nouveau-Brunswick, explore l’univers de l’agriculture et de la révolution alimentaire. Douze épisodes d´une heure suivent l´animateur Patrick Thibeault, alors qu´il cherche à nourrir sa petite famille de façon autosuffisante. Au fil des saisons, il cultive un lopin de terre prêté par une famille et élève ses animaux.

Rosia Montana is a documentary on the environmental and political controversy surrounding a Canadian gold mining company in Romania.


Couleurs locales réunit des chroniqueurs des quatre coins du pays qui racontent leurs réalités. Un point de rencontre rythmé, audacieux et ludique où on discute des questions qui touchent les francophones, mais également des grands dossiers de l´heure au Canada, traités par des francophones, pour les francophones.

Survie est une série documentaire scientifique sur les enjeux affectant la survie de l’homme.

Dans ma cour est une série d’émissions documentaires divertissantes cherchant à sensibiliser le public face à la nature; son accessibilité, ainsi que sa vulnérabilité.

Chez les oiseaux, chaque espèce a évolué pour tirer avantage d’une niche écologique particulière et peut difficilement survivre en dehors de celle-ci. Par le même phénomène d’adaptation, certaines espèces vont choisir de vivre dans des conditions qui, à première vue, peuvent paraître difficiles. En fait, pour eux, ces habitats offrent tout ce dont ils ont besoin, à commencer par le manque de compétition, justement occasionnée par des conditions difficiles.

C’est le cas de trois espèces d’oiseaux qui vivent sur les sommets : l’aigle royal, le lagopède alpin et la grive de Bicknell. De la Gaspésie en passant par les hautes terres du nord du Nouveau-Brunswick jusqu’aux montagnes de la côte ouest de Terre-Neuve, ces oiseaux vivent sur des cimes isolées. Le documentaire La vie aux sommets s’élèvera vers eux en suivant des chercheurs qui poursuivent là-haut leurs sujets d’étude.

Une communauté : Blacks Harbour ; une ressource : le hareng et une compagnie : Connors. Ils sont unis par des liens solides, par l’histoire qui les rapproche et par l’évolution de l’économie qui les propulse vers un avenir incertain. L’existence du village de Blacks Harbour, situé au Nouveau-Brunswick, semble reliée à la nature qui l’entoure et à la sardine qui a amené la création d’une compagnie pour l’exploiter. Le documentaire « Blacks Harbour au pays de la sardine », c’est l’histoire d’une compagnie, d’un village et de la sardine qui nourrit le monde depuis plus de 100 ans.

La terre va mal, on lui fait subir toutes sortes de sévices et les perturbations environnementales font frémir pour l’avenir de l’être humain et de plusieurs espèces. Mais des gens sont en action pour tenter d’inverser les choses. Ils ont imaginé de petites et de grandes initiatives, avec bonne volonté, des solutions qui, si on les additionne les unes aux autres, peuvent faire boule de neige et induire un changement réel et profitable pour l’environnement. Il est permis d’espérer.

Christian Pilon est un Métis francophone moderne soucieux du devenir de la planète qui part à la rencontre de ceux qui agissent avec cœur pour la protéger. Conseillé par un groupe d’anciens, issus de la communauté autochtone, Christian est curieux des solutions et des méthodes prometteuses, il veut les comprendre, sinon les expérimenter, pour que les téléspectateurs voient qu’il est encore temps d’agir. Christian transporte avec lui les valeurs de ses origines autochtones. Il a un point de vue et il a choisi sont camp : pour lui, la nature est sacrée et l’humain doit retrouver un rapport harmonieux avec elle s’il veut survivre.

La terre en nous est une nouvelle série divertissante, inspirante et instructive. La série s’adresse en particulier à la génération des 18-30 ans, une génération mûre pour participer au changement. À travers la quête authentique, curieuse et humaine de Christian Pilon, nous allons rencontrer des gens en action qui travaillent à des solutions et qui donnent le goût à l’auditoire de prendre part au changement pour renouer avec leur environnement. La série se distingue notamment par son point de vue autochtone porté par des francophones hors Québec.