La main à la pâte – Saison 2

Après plus de 20 ans passés derrière les fourneaux de grands restaurants aux quatre coins du monde, le chef Luc Jean est de retour chez lui, au Manitoba. Le natif de Saint-Boniface n’a qu’une idée en tête : retrouver les saveurs de nos terroirs et les gens qui les produisent. Mais avec ces derniers, les échanges, c’est donnant donnant. Chef Luc retrousse donc ses manches et met la main à la pâte. Des côtes du Nouveau-Brunswick aux montagnes de la Colombie-Britannique, de l’Île-du-Prince-Édouard aux pâturages du Manitoba, il explore les lieux d’origine des ingrédients de base de la meilleure cuisine et transforme ceux-ci en festins pour ceux qui l’accueillent et le font travailler à la sueur de son front.

Sel & Diesel offre une incursion dans une culture en pleine explosion au Canada: les cantines mobiles, qu’on appelle communément Food Trucks.

Chaque épisode de 26 minutes explore un aspect caché des camions restaurants. En plus de découvrir le meilleur de l’offre alimentaire de rue au pays, l’émission s’attarde aux coulisses de cette industrie bouillonnante.

Les deux animateurs s’invitent dans le monde des cantines mobiles dans dix grandes villes canadiennes. Les coanimateurs goûtent, découvrent et voyagent mais surtout, ils vivent la bouffe de rue en relevant des défis. Parfois comiques, d’autres fois touchants, les défis permettent une expérience de premier plan des réalités des entrepreneurs de cantines mobiles.

L’approche est à la fois festive et engagée. La découverte des quartiers, des gens et de la bouffe repose sur la complicité de ces deux amis de longue date.

Tourné exclusivement à l’extérieur, en milieu urbain, les deux animateurs se trouvent toujours dans l’action. A l’image de cette industrie sans cesse en mouvement, Sel & Diesel bouge, détonne et étonne, dans un format ludique, vif et éclaté.

À l’été 2009, les téléspectateurs ont suivi l’expédition gourmande en Gaspésie de six jeunes qui, en compagnie du chef Yannick Ouellet et de la traiteure Dany Gasse ont appris les rudiments de la cuisine et découvert les trésors du terroir gaspésien. Un an plus tard, retrouvons Julie, Claudel , Gregory, Daniella , Marianne et Nicolas, à Ste-Anne des Monts lors d’une fête de Noel au village. De nombreuses surprises les y attendent notamment une rencontre avec le conteur Hugues Gasse , la décoration d’un immense sapin de Noel et une veillée endiablée typiquement gaspésienne.

Croquez la Gaspésie suit pendant dix épisodes d’une demi-heure, le stage d’initiation aux métiers de la restauration de six jeunes sans emploi déterminés à se forger un avenir dans un univers où richesse des saveurs rime avec dur labeur. Cette fascinante expérience humaine sera aussi l’occasion unique de découvrir le terreau fertile et encore méconnu qu’est la région de la Gaspésie.

 

La série Canot cocasse  raconte les aventures de trois enfants, interprétés par Carmen Clément, Josée Kornelson et Téo Pelletier-Lavack, qui rencontrent la tante Viola, une magicienne interprétée par Marie Anne Beaudette-Dallaire, et deux voyageurs, interprétés par Charles Clément et André Vrignon-Tessier. À chaque épisode, le point de départ est le Camp Manitou situé en pleine forêt boréale. C’est au Camp Manitou que se trouve le Canot Cocasse, un canot magique qui peut se transformer en n’importe quel véhicule et voyager partout dans l’univers.

Les bonbons, chocolats et sucreries – personne n’y résiste. Ils nous accompagnent tout au long de notre vie, habitent notre réel et notre imaginaire. C’est ce qu’on achète avec le premier argent quand on est petit. C’est aussi ce qu’on partage en premier avec les amis. Ces quatre heures sur l’histoire des sucreries invitent tous les gourmands et toutes les gourmandes que nous sommes à la découverte d’un patrimoine étonnant : celui des sucreries, chocolats et bonbons, dont l’histoire, les techniques et les légendes s’avèrent tour à tour singulières, passionnantes, drôles – et à tout moment, exquises. Sucre Alors! L’histoire douce-amère des gourmandises c’est aussi une rencontre avec beaucoup de passionnés, d’intarissables, pour qui la confiserie reste un art et une passion plutôt qu’une industrie.

 

Les recettes de nos ancêtres sont gorgées de saveurs, mais aussi de sens. Un sens à donner à nos origines. La websérie « À la sauce métisse » va à la rencontre de cinq aînés porteurs de l’identité métisse qui transmettent à leur façon la confection d’un mets traditionnel à leurs descendants.

Cette rencontre entre les générations donne lieu à des moments de complicité et des fous rires garantis. De la bannock à la soupe au bois, des Duguay aux Roy, chaque épisode met en vedette une famille et sa spécialité. Truffée d’anecdotes et de questionnements identitaires, la websérie offre un regard nouveau sur la culture métisse en effectuant des allers-retours constants entre le passé et le présent. Entre deux cuillères à soupe de farine et une pincée de sel, les protagonistes entament un dialogue sur ce que sont les Métis d’aujourd’hui.