Gilles Villeneuve: à toute vitesse

Ce documentaire fera revivre ce personnage marquant du sport motorisé international qui a profondément marqué la Formule 1. Une occasion unique pour les milliers d’admirateurs de Villeneuve qui n’ont malheureusement pas eu la chance de le connaître de son vivant, de revivre sa fabuleuse et exceptionnelle carrière.

Gilles Villeneuve: à toute vitesse (bande-annonce) R-Canada 13 juin 22h30 de  Orange Iceberg Media sur  Vimeo.

Alors que les scandales de nature sexuelle secouent l’Église catholique à travers le monde, et ce, jusqu’au Vatican, la cinéaste Renée Blanchar explore les dessous du silence en lien avec les cas d’abus sexuels perpétrés par les prêtres Lévi Noël, Yvon Arsenault et Camille Léger, qui auront fait des centaines de victimes en Acadie. Long métrage documentaire produit par Maryse Chapdelaine (Ça Tourne Productions) en coproduction avec l’Office national du film du Canada et avec l’appui de la province du Nouveau-Brunswick (Tourisme, Patrimoine, Culture). Sortie anticipée été 2020

Frédéric part sur le terrain afin de comprendre les défis et enjeux liés à l’application de la Loi sur les langues officielles. Il prend le pouls de la population dans différentes régions du pays et s’immisce dans l’univers de citoyens francophones, anglophones, autochtones et allophones de tous les âges. À travers différentes situations et grâce à l’analyse d’experts, il met à l’épreuve l’appareil du bilinguisme canadien.

Une famille vivant en réclusion doit choisir entre un retour à la civilisation ou le maintien de son mode de vie.

Denise au pays des Franco

Après s’être montrée pessimiste sur l’avenir des communautés francophones hors Québec auCanada, Denise Bombardier a acceptél’invitation au voyage pourécouter desfamilles et des individus qui incarnent la vitalité de leur communauté. Elle s’estrendue au Manitoba, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, où elle a pu constater la diversité des lutteset la vigueur des francophones minoritaires. Mais cevoyagelui a-t-il permis de changerd’opinion ?

La Terre en nous est une série inspirante, divertissante et instructive. Elle s’adresse en particulier à la génération des 18-30ans, une génération mûre pour participer au changement. À travers la quête authentique, curieuse et humaine de Christian Pilon, nous rencontrons des gens en action qui travaillent à des solutions et qui donnent le goût à l’auditoire de renouer avec leur environnement. La série se distingue notamment par son point de vue autochtone porté par des francophones hors Québec.

Nous faisons subir à la planète plus qu’elle ne peut supporter, mais partout, à travers le Canada, des gens sont en action et veulent faire une différence. Leurs solutions sont inspirantes et nous montrent la voie. Christian Pilon est un Métis qui part à leur rencontre pour comprendre leurs motivations et découvrir leurs projets. Qui sont ces gens qui veulent faire corps avec la Terre, quelle est cette lumière qui brille dans leurs yeux ?

Martin Saulnier : Dernier rappel est une émission complémentaire au documentaire La force du rire. Il a été réalisé dans le but de rendre hommage à Martin Saulnier, un des personnages principaux de ce film, décédé quelques mois après le tournage du documentaire.
Ce court métrage est un hommage pour honorer la mémoire de Martin Saulnier et retracer son parcours. Pour ce faire, nous rencontrons sa famille et ses amis humoristes et nous visitons son lieu de travail; le Pays de la Sagouine.
Ce film est parsemé de matériel original et inédit de Martin Saulnier sur scène. Lorsqu’un humoriste meurt, ses blagues et la manière de les livrer disparaissent avec lui. Nous profitons de cette vitrine pour présenter une dernière fois Martin qui nous a quitté trop tôt. Il était connu comme un des piliers de l’humour en Acadie.

Ce documentaire présente trois gars qui parlent de leurs différences et de leur cheminement dans la création d’un spectacle d’humour. Pierre Lambert est aveugle, Martin Saulnier est atteint de dystrophie musculaire et Christian Kit Goguen est atteint du syndrome de Gilles de la Tourette.

Le film documentaire « Sexe shop : Une affaire de famille » n’est pas une critique de l’industrie ni une enquête de l’inventaire de sexe shop. On ne verra pas non plus de soutane présentant un point de vue moral ou de spécialiste du sexe. Le but n’est pas de comprendre les rouages de l’industrie de jouets sexuels, mais de découvrir la vie de propriétaires de sexe shops en milieu rural ; où la clientèle n’est pas une manne et où perdure un esprit de « petit village ».